Cette sculpture évoque la singularité de l'amour et de sa transformation.

Le Chagrin évoque les sentiments profonds et graves de la séparation du couple. 
Elle interpelle sur la dualité entre la raison et les émotions, la présence et l'absence, l'amour et le désamour.
Subit ou pas, la séparation de couple met fin à une histoire, des espoirs, des rêves. Cette douleur fait souvent penser que nous ne nous relèverons plus.
Les deux personnages sont dénudés, et expriment la perte de protection, ce moment de vulnérabilité.
En faisant "un" de ces "deux", la séparation n'efface ni les moments heureux du temps de l'amour et partagés, ni la douleur du temps de la séparation. Ce qui a été donné ne peut être repris, ce qui a été partagé ne peut être effacé, ce qui a existé ne peut disparaître. 
Un rocher comme socle bien qu'étroit, symbolise l'immobilité.
Une sorte de cascade coule du côté de l'homme et de la femme prolongée par le socle en métal indissociable.
Elle oppose le rocher comme le ying et le yang en référence à la peinture chinoise de paysage. Son mouvement descendant alterne avec le mouvement ascendant de la montagne, son dynamisme avec l'impassibilité du rocher. La chute d'eau symbolise les larmes du chagrin, courant de force qu'il importe de libérer et de transformer en profit spirituel.

J'ai choisi la couleur blanche, symbole du départ, qui peut signifier la vie ou la mort.

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc

Catherine Guyot, tous droits réservés, 2020 - Site réalisé par Agence Fabian Fischer, Paris

cgv - cgu - mentions légales - blog

Carnet de Voyage, Sculpture, Cours et Stages - Saint-Izaire, Occitanie, France